"Science sans conscience n’est que ruine de l’âme d’après Rabelais et il a raison" Pr. Montagnier

Dernière mise à jour : nov. 9

Le professeur Montagnier a de nouveau relevé le Défi de la vérité pour venir parler de ses recherches sur le génome humain et la transmission du coronavirus.


S'il pense "que nous avons [aujourd'hui] la capacité de nous auto-détruire" et se montre défavorable à l'utilisation des vaccins à ARNm, il insiste néanmoins sur le fait que les progrès scientifiques pourraient aussi nous "servir, dans le bon sens du terme". Dans le même temps, il se défend d'avoir dit que 10 à 25 % des personnes vaccinées allaient mourir, propos pour lesquels il a été vilipendé par la profession et par les médias.

Aujourd'hui, il travaille notamment en collaboration avec le mathématicien Jean-Claude Perez, liant ainsi la science "molle" de la santé humaine à la science "dure" des mathématiques. Ensemble, ils s'intéressent aux suites harmoniques que l'on peut trouver dans la nature, montrant par exemple que l'on retrouve la célèbre suite de Fibonacci dans les séquences ARN du coronavirus. Aussi, il montre par là qu'après "avoir été lâché dans la nature", le virus redevient un élément naturel. Ainsi, il répond aux mêmes lois que le reste et évolue en permanence, notamment du fait des campagnes de vaccination qui induisent l'apparition de variants résistants.



66 vues1 commentaire